Le principal objectif de la permaculture est de ne plus détruire les écosystèmes. En effet, elle se veut protectrice de la nature et des hommes et elle a comme maîtres-mots la biodiversité et la durabilité. Ainsi, elle vous incite donc à miser sur un jardin bio. Oui, un jardin qui proscrit les insecticides et les engrais et qui optimise les surfaces ainsi que l’utilisation du soleil et de l’eau. D’où l’intérêt de vous présenter dans ce post les points-clés pour concevoir un potager en permaculture.

Tenir compte de l’existant

Même s’il n’existe pas de méthode de permaculture, il y a bien des astuces qui permettent de concevoir un joli jardin bio. Tout d’abord, il vous est conseillé d’observer votre environnement. Regardez quels types de plantes arrivent à pousser toutes seules dans votre jardin et quels animaux et insectes y sont présents.
Ensuite, considérez aussi l’orientation et l’emplacement de votre jardin et tenez compte de son exposition au soleil et au vent. Si possible, déterminez également où sont les endroits les plus secs et les plus humides. Puis, définissez toutes les autres ressources dont vous disposez : matériels, temps, budget, …

Bien choisir les végétaux et les légumes du potager

L’étape suivante consiste à choisir les végétaux et les légumes que vous allez faire pousser dans votre potager. Ici, vous devez privilégier les espèces qui conviennent aux conditions climatiques de votre région. Puis, vous devez les regrouper par besoins et par sensibilités pour favoriser leur croissance. Et n’oubliez pas que votre but est d’avoir des plantations plus pérennes. Donc, optez pour des plantes qui peuvent se ressemer.
En ce qui concerne les adventices, vous ne devez pas les considérer comme des mauvaises herbes. En fait, elles peuvent vous être utiles, car elles sont en mesure de protéger et de nourrir la terre. Puis, elles peuvent aussi vous indiquer la nature du sol. Certaines d’entre elles sont même comestibles, mais à vous de voir si vous voulez les manger ou non.

Créer des parcelles et faire pousser en hauteur

La dernière astuce à soulever concerne la création de parcelles. En matière de permaculture, le principe est de cultiver au-dessus du sol afin de ne pas gaspiller les ressources. Ce qui signifie donc que vous devez créer des trous de serrures, des lasagnes, des plates-bandes permanentes, des bottes de pailles, des buttes ou des potagers 3P.
Bien sûr, vous pouvez aussi faire pousser en hauteur, c’est-à-dire en treillis, en suspensions ou en tipis pour ombrager et pour gagner de l’espace. Mais concentrez-vous surtout sur les parcelles qui doivent être utilisés tout le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *