Le maroquinier est le spécialiste du cuir. Il produit, en effet, différents articles en cuir tels que des portefeuilles, des chaussures, des sacs, des bracelets et des ceintures et il exerce un véritable métier d’art.
Parfois, il peut aussi travailler du tissu ou du synthétique, mais ce qui est certain c’est qu’il ne conçoit que des produits à la mode, durable et de qualité. Pour apporter de plus amples informations à ce sujet, retrouvez ici les missions du maroquinier ainsi que les formations et les qualités nécessaires.

 

Quelles sont les missions du maroquinier ?

Si le maroquinier travaille dans une entreprise artisanale, il doit maîtriser l’ensemble des processus, notamment : la conception et le dessin de croquis, le découpage des matières, l’assemblage des morceaux à l’aide de différentes techniques comme le rivetage, le paquetage, le piquage ou le soudage, l’ajout des accessoires et la commercialisation du produit fabriqué.
S’il travaille, en revanche, en tant que maroquinier ouvrier il doit se spécialiser dans une fonction précise et n’effectuer que cette fonction. Ainsi, il peut donc être un coupeur, un prototypiste, un piqueur ou un modéliste.

Quelles sont les formations nécessaires pour devenir maroquinier ?

Pour accéder au métier de maroquinier, il faut intégrer l’un des trois CAP suivants : CAP maroquinerie, CAP sellerie Générale ou CAP sellier harnacheur. La durée de ce genre de formation est généralement de 2 ans et il peut être effectué directement après la classe de 3ème. Ensuite, il faut s’orienter vers le bac pro métiers du cuir option maroquinerie pour se spécialiser en la matière.
Par ailleurs, l’autre alternative également est d’intégrer le BTS métiers de la mode après le bac. Dans cette branche, il y a une spécialité chaussure et maroquinerie qui permet de maîtriser le travail du cuir et des peaux. Sinon, il n’y a pas de mal non plus à intégrer le BTS industrie des matériaux souples pour suivre l’option productique modélisme.

Quelles sont les qualités requises pour assurer le métier de maroquinier ?

Outre les formations, certaines qualités sont également requises pour devenir un bon maroquinier. De un, il faut être créatif et avoir un sens artistique ainsi qu’un sens du toucher. De deux, il faut être très habile, précis et soigneux et il faut disposer d’une bonne résistance physique puisque ce type de professionnel est amené à adopter la station debout durant plusieurs heures au quotidien.
Enfin, l’artisan tanneur doit être particulièrement à l’aise avec les volumes, les formes et les croquis et par-dessus tout, il doit voir son métier comme sa passion pour qu’il puisse réaliser un très bon travail et défier la concurrence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *