Boire de l’alcool tout au long de l’année, puis s’arrêter d’un coup : est-ce que ce n’est pas mauvais pour la santé ? En habituant le corps à recevoir sa dose d’alcool tous les jours, ne va-t-il pas la réclamer en cas d’abstinence ? De nombreuses personnes se posent ce genre de question quand on leur parle du Dry January. Pourtant, il est à savoir que le fait de passer un mois sans alcool est vraiment efficace pour retrouver une meilleure santé.

Les effets bénéfiques du Dry January sur le court terme

L’arrêt de l’alcool peut effectivement procurer de multiples bienfaits sur la santé des participants du Dry January. C’est un bon moyen d’améliorer leur hygiène de vie ainsi que leur forme physique. Un mois sans alcool peut même les aider à sortir de leur dépendance. Sans compter le fait que cela peut avoir un impact considérable sur leur porte-monnaie. On peut noter qu’aujourd’hui, la gamme de vin sans alcool aide au sevrage grandement.
Parmi les effets du Dry January sur le court terme, il y a lieu de citer l’amélioration du sommeil et l’amélioration de la qualité de la peau. Le participant va également gagner plus d’énergie et il deviendra plus attentif et mieux concentré à tout ce qu’il fait. Et bien sûr, il ne va plus avoir de gueule de bois. Il va afficher une bonne mine avec des yeux sans cernes et un teint plus éclatant.

Les effets bénéfiques du Dry January sur le moyen et le long terme

Sur le moyen et le long terme, le Dry January peut favoriser la perte de poids. Il permet effectivement de retrouver un ventre dégonflé et de se débarrasser des kilos en trop puisque les vins et les bières sans alcool sont généralement moins caloriques que les vins et les bières classiques.
Grâce au Dry January, le participant permet aussi à son foie de régénérer. Cet organe souffre beaucoup pendant l’état d’alcoolémie. Donc, il s’avère vraiment être indispensable de lui donner le temps de se remettre, voire même de ne plus jamais lui faire souffrir.
Enfin, il convient de noter que d’après les résultats d’une étude américaine, l’arrêt de l’alcool peut faciliter l’arrêt du tabac chez les la même personne. Ainsi, le Dry January peut ainsi constituer une double résolution pour la nouvelle année.
Non seulement le participant va baisser sa consommation d’alcool, mais il peut aussi diminuer sa consommation de tabac. Et qui dit consommation avec modération dit préservation de la santé. Que le participant réussisse ou échoue le défi, la campagne reste toujours bénéfique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *