Le terme « méditation » vient du latin « Meditare » qui signifie « contempler ». En fait, c’est une pratique qui consiste à entraîner l’esprit pour retrouver le bien-être mental. Il nous incite à utiliser certaines techniques de concentration et de relaxation afin de faire taire notre brouhaha intérieur. Puis, il nous libère aussi des pensées négatives et néfastes qui nous empêchent d’avancer.
C’est une pratique facile à mettre en œuvre et sans effets secondaires qui peut nous aider à résoudre différents problèmes de santé. Gros plan sur les bienfaits de la méditation.

Favorise le bien-être mental

Comme précisée plus haut, la méditation favorise le bien-être mental. Elle limite le stress, l’anxiété et le risque de dépression et elle peut nous apporter joie, bonheur et bonne humeur. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on propose souvent dans les lieux de travail et dans les hôpitaux pour enfants la méditation de pleine conscience ou mindfulness.
C’est une méditation qui consiste à se concentrer sur les sensations, la respiration, les émotions et les pensées, sans émettre de jugement de valeur. Elle améliore efficacement l’humeur et le bien-être psychologique et elle favorise aussi la relaxation.

Stimule le cerveau

Par ailleurs, il a également été prouvé scientifiquement que la méditation stimule le cerveau. Elle favorise l’attention et la mémoire et elle limite les effets de l’âge sur le cerveau en augmentant la quantité de matière grise liée à la concentration.
Grâce à la pratique de la méditation, nous pouvons aussi arriver à mieux nous concentrer sur des tâches répétitives et nous ne risquons plus de ne pas nous souvenir de quelque chose d’important.

Soulage les douleurs

En cas de douleur, la méditation peut nous venir en aide. Il a été effectivement justifié que les adeptes de cette pratique réagissent moins violemment à la douleur puisqu’une partie de leur cerveau s’active plus modérément, notamment le cortex préfrontal, l’amygdale et l’hippocampe.
Comme nous le savons tous, le cortex préfrontal est le responsable de la cognition et l’amygdale est le responsable de l’émotion. L’hippocampe, quant à lui, est responsable de la mémoire. Et la stimulation de ces éléments permet de soulager les douleurs.

Améliore le système immunitaire

Enfin, il est utile de noter que la méditation est aussi favorable à l’immunité. Elle a des effets sur les gènes pro-inflammatoires. C’est pourquoi elle permet à l’organisme de se rétablir facilement après une situation stressante. Une récente étude a même confirmé que la méditation de pleine conscience et la méditation transcendantale sont très efficaces pour soulager les symptômes inflammatoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *