Pas mal d’entreprises de menuiserie optent de nos jours pour les démarches écoresponsables afin de faire un petit geste pour l’environnement et promouvoir le développement durable. Elles ont recours à du bois issu de forêts gérées durablement et misent sur la réduction de la production de déchets et la valorisation du recyclage. Elles n’hésitent pas non plus à ajuster leurs flux logistiques afin de diminuer leur empreinte carbone et elles s’intéressent aux différentes éco-certifications bois.

Comment font les menuisiers et cuisinistes éco-responsables ?

La plupart des menuisiers et cuisinistes font en sorte de n’utiliser que des bois issus d’exploitations forestières légales et respectueuses de l’environnement pour participer à la préservation de la nature. Ainsi, ils ne commercialisent donc pas des essences en voie de disparition et ils suivent les recommandations de la CITES ou de la Liste Rouge de l’UICN.
Ils préfèrent investir sur des produits et des matières premières éco-certifiés et ils privilégient aussi les provenances européennes. Parmi les provenances interdites : la République Démocratique du Congo, la Chine et tous les produits qui contiennent du bois tropical, le Liberia, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Myanmar.

Quelles sont les éco-certifications bois les plus courantes ?

Les éco-certifications bois, les plus courantes sont la FSC ou Forest Stewardship Council et le PEFC ou Programme for the Endorsement of Forest Certification Shemes.
La FSC indique que le bois utilisé dans la fabrication des meubles et des menuiseries provient d’une forêt gérée correctement et respectant les normes rigoureuses au niveau environnemental, social et économique. Et le PEFC atteste que le bois utilisé dans la conception des mobiliers, des portes et des fenêtres est issu d’une forêt gérée durablement.

Quid des recommandations de la CITES et de la Liste Rouge de l’UICN ?

À titre d’information, la CITES ou Convention sur le Commerce International des Espèces de faune et de flore Sauvages menacées d’extinction est un accord international entre Etats. Elle a pour objectif de veiller à ce que le commerce international des animaux et des plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces. Ce qui signifie qu’elle peut parfaitement encadrer les activités d’un menuisier éco-responsable.
La Liste Rouge de l’UICN, quant à elle, est un inventaire mondial complet de l’état de conservation globale des espèces végétales et animales. Elle permet d’évaluer le risque d’extinction de milliers d’espèces et de sous-espèces. Puis, elle aide aussi à reconnaître les bois certifiés et éco-responsables pour les mobiliers et menuiseries.
Grâce à ces deux conventions, les entreprises de menuiserie et les cuisinistes pourront atteindre facilement leur objectif d’être plus respectueux de l’environnement dans leurs démarches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *