L’assainissement individuel ou non collectif ne constitue pas uniquement une alternative au raccordement tout à l’égout, il peut être considéré comme une réponse techniquement performante et économiquement durable en matière de traitement des eaux usées. La raison de cela est simple car il permet de réaliser un traitement biologique non chimique des eaux usées et aussi un traitement qui respecte les réglementations environnementales. Explications.

Un traitement non chimique des eaux usées

En prenant l’exemple de la micro station d’épuration, il s’agit d’un système de traitement des eaux usées qui assurent l’intégralité du cycle d’épuration dans un seul dispositif étanche, dont : le stockage, la dégradation anaérobie, la décantation des matières en suspension, la rétention des boues, l’hydrolyse des graisses et la production d’ammonium.
En général, on distingue les micro-stations à culture fixée et les micro-stations à culture libre. Mais quoi qu’il en soit, elles n’ont pas recours à des traitements chimiques et elles n’utilisent pas un système de pré-épuration anaérobie. A l’heure où l’on parle, il est même possible de rencontrer sur le marché des micro-stations sans électricité qui sont plus autonomes, plus écologiques et plus silencieuses.

Un traitement respectueux de l’environnement

Par ailleurs, les micro-stations constituent aussi des systèmes très respectueux de l’environnement. Elles ne présentent pas de risque de fuite des matières organiques vers le sous-sol et la nappe phréatique et elle n’engendre pas de pollution microbiologique.
Mis à part cela, elles ne consomment qu’une très faible quantité d’énergie et elle a une durée de vie assez longue. Enfin, il ne faut pas oublier que son entretien se limite au nettoyage régulier des cuves et son installation ne dégage pas de mauvaises odeurs puisqu’il n’y a pas de ventilation.

Un traitement efficace réalisé à partir d’un dispositif facile d’entretien

Pour revenir un peu sur l’entretien des cuves, il y a lieu de préciser que le ministère préconise à tous les fabricants de micro-station, une vidange dès que la première cuve est pleine à 30%. Puis, il faut aussi considérer le nombre d’occupants de la maison pour connaître la fréquence de vidange.
Pour une maison habitée par deux personnes par exemple, il faut réaliser la vidange tous les 36 mois et pour une maison résidée par 4 personnes, il faut la réaliser tous les 24 mois. Pour une maison habitée par 6 personnes donc, il faut faire ce genre d’entretien tous les 18 mois et pour une maison résidée par plus de 7 personnes, il faut l’effectuer tous les 10 ou 12 mois.
Il est à savoir que l’extraction des boues garantit le bon fonctionnement mécanique de la micro-station. Elle évite que les boues ne viennent obstruer le réseau de collecte et que le système ne fasse pas l’objet d’un colmatage progressif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *