De nombreuses raisons incitent les gens à monter un Foodtruck. De un, il propose un service rapide et des plats à emporter. De deux, il commercialise des plats cuisinés à la main devant les clients et il n’utilise que des ingrédients frais et haut de gamme. Mis à part cela, il ne faut pas oublier qu’il vend des produits pas chers.
Ce qui confirme donc ce que le Président de la Belgian Foodtruck Association, Fabrice Willot, a dit : « Le Foodtruck est un véhicule itinérant proposant une gastronomie urbaine artisanale et qualitative ». Mais la question qui se pose est de savoir : Comment ouvrir un Foodtruck et devenir restaurateur ?

Soyez prêt pour gérer une petite entreprise et réalisez une étude du marché

L’idée d’ouvrir un camion-restaurant peut être intéressante si vous respectiez toutes les règles. Tout d’abord, il faut que vous soyez assez prêt pour gérer une petite entreprise et pour surmonter la concurrence.
Ensuite, il faut que vous réalisiez une étude de marché pour déterminer le potentiel de votre futur Foodtruck et pour connaître les éventuels obstacles. C’est durant cette étape que vous allez également déterminer vos types de plats et les profils de clients que vous allez cibler.

Investissez dans un camion et dans tous les équipements nécessaires

Une fois convaincu, vous pouvez après investir sur un camion et sur tous les équipements nécessaires. Puis, vous devez aussi trouver un bon emplacement, notamment un endroit qui se trouve à proximité d’un axe passant, d’un parking, des commerces et des arrêts de bus.

Demandez des autorisations d’occupation temporaire du domaine privé

Par ailleurs, sachez que si votre Foodtruck n’est pas installé sur un terrain privé, vous devez obligatoirement obtenir des autorisations d’occupation temporaire du domaine privé, soit : un permis de stationnement, un permis de voirie ou un permis d’installation sur un marché.
Et vous devez aussi vous équiper d’un terminal de paiement mobile pour encaisser vos commandes n’importe où puisque votre restaurant ne reste pas toujours sur le même endroit.

Rédigez le business plan

Pour continuer, la prochaine étape consiste à rédiger le business plan. Ce dernier vous aide à convaincre votre banquier de vous accorder un prêt pour créer votre Foodtruck et vous devez l’accompagner de différents tableaux financiers tels que le compte de résultat prévisionnel, le bilan prévisionnel, le plan de financement et le budget de trésorerie.

Choisissez un statut juridique et réalisez toutes les démarches administratives

En ce qui concerne le statut juridique, vous pouvez choisir entre une SARL, une EURL et l’auto-entrepreneur. Et n’oubliez pas de vous former sur l’hygiène puisque l’exploitant d’un Foodtruck est soumis aux mêmes règles sanitaires que tous les autres restaurateurs.
Enfin, la dernière étape que vous devez franchir est la réalisation des démarches administratives dont : l’enregistrement de votre Foodtruck au RCS et l’obtention d’un permis d’exploitation et d’une licence pour commercialiser des boissons alcoolisées.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *