De nos jours, la plupart des consommateurs ont tendance à penser local et bio, c’est pourquoi il est devenu très intéressant d’ouvrir un magasin qui propose exclusivement des produits locaux, de saison et de qualité.
Cependant, il convient d’admettre que cette initiative requiert beaucoup de courage, de temps et d’assez de produits pour rester attractive pour les consommateurs toute l’année. D’où l’intérêt de voir dans les prochaines lignes de ce guide toutes les démarches à suivre pour la réussir.

Effectuer une étude du marché

Avant d’ouvrir une boutique de produits locaux, il faut tout d’abord effectuer une petite étude du marché.
Pour cela, il faut ne faut pas hésiter de se poser différentes questions de type : quelle sera ma clientèle principale ? Quelles sont les habitudes de mes cibles ? Quels produits je vais vendre ? Quels produits mes clients cherchent-ils ? Et comment je vais faire pour attirer et fidéliser mes clients ? Une fois que le projet est bien au point, il faut passer à l’étape suivante.
Déclarer l’activité auprès de la CCI et respecter les règlementations en vigueur
En fait, il n’y a pas de diplôme requis pour créer ce genre d’entreprise, mais il faut déclarer l’activité auprès du centre de formalités compétent notamment auprès de la Chambre de Commerce et de l’Industrie.
Puis, il faut également tâcher de respecter les normes et les règlementations en vigueur telles que la règlementation en matière de vente d’alcool en boutique, l’accès des personnes handicapées, la conformité des instruments de pesage et les normes d’hygiène.

Choisir un statut juridique

La prochaine étape consiste à choisir un statut juridique. Normalement, l’entrepreneur qui décide d’ouvrir une épicerie de produits locaux peut opter pour la micro-entreprise, l’entreprise individuelle au réel ou le statut de société du genre EURL, SARL, SAS ou SASU. Mais ici, il est conseillé de privilégier un statut juridique moins coûteux et adapté à l’activité.
Utiliser de bons logiciels et créer un site e-commerce
Pour terminer, il faut enfin utiliser certains outils pour gérer efficacement la boutique de produits locaux. Un logiciel qui peut aider à élaborer un plan financier, à établir devis et factures, à dresser un livre de recettes ou à bénéficier d’un modèle de suivi de trésorerie peut par exemple faire l’affaire.
Puis, il est également important de créer une boutique en ligne pour gagner en crédibilité et pour booster les ventes. Sur ce dernier, il est possible de proposer des évènements, des promotions, des produits d’appel, des packs découverte, des rayons thématiques … afin se démarquer de la concurrence et afin d’imposer une image de marque en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *