De nos jours, pas mal d’entrepreneurs décident de quitter leur travail, de s’installer à la campagne et d’ouvrir une maison d’hôtes. Ils reconnaissent tous les avantages de partir vivre au vert, de devenir leur propre patron et d’accueillir des touristes chez eux. Puis, ils souhaitent aussi se lancer dans une nouvelle aventure. Mais est-ce vraiment une bonne idée de créer une chambre d’hôtes ?

Le syndrome de la chambre d’hôtes

Si l’on se réfère aux chiffres, le nombre de chambres d’hôtes est passé de 4 700 à plus de 37 000 en 20 ans en France. Plus de 2 500 personnes créent des hébergements limités à 5 chambres chaque année et le taux d’occupation d’une chambre d’hôtes est de 30% en moyenne, soit 110 jours par an.
Question tarifs, le prix moyen d’une nuitée est de 86 euros pour deux personnes avec petit-déjeuner inclus hors taxe de séjour et le prix moyen d’un repas est de 24 euros par personne.
En moyenne, une maison d’une capacité de 3 chambres peut donc réaliser un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 30 000 euros si elle se trouve dans un bon emplacement et si elle propose des services de qualité. D’où la forte augmentation de la création de chambre d’hôtes dans le pays et aussi l’appellation « syndrome de la chambre d’hôtes » donnée par les sociologues.

Une meilleure alternative pour les citadins

Par ailleurs, la création d’une chambre d’hôtes constitue aussi une meilleure alternative pour les citadins qui sont tentés par un retour à la terre, un retour à la nature ou à l’authenticité.
Elle permet un véritable changement de vie aux personnes âgées de 30 à 50 ans lassées de la vie professionnelle classique et de leur rythme épuisant. Et même si elle ne promet pas une grosse somme, elle peut constituer une bonne source d’argent et elle est parfaite pour ceux qui sont prêts à gagner moins pour vivre mieux et aussi à ceux qui souhaitent s’épanouir et partager leur quotidien avec des inconnus.

Les labels nationaux

Il convient de noter que si les hôtes ne veulent pas gérer leurs établissements de façon indépendante, ils peuvent rejoindre un label national du genre Gîtes de France, Clévacances, Fleurs de Soleil, Bienvenue au Château, Bienvenue à la ferme, Accueil paysan et Chambres d’hôtes Références.
Mais à la différence des hôtels et des campings, il n’existe pas de classement en étoiles. Les tarifs pratiqués dépendent du niveau de confort de la maison d’hôtes, des équipements proposés et de la localisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *